En Bref > Histoire de Chavannes >
aujourd'hui et demain

www.chavannes.ch

 

                                                        

 

                                     

                        

 

Son orientation

 

Chavannes-près-Renens était la commune la plus orientale du district de Morges. Le passage à 10 districts a pour corollaire que notre commune, dès janvier 2008, fait partie intégrante des 8 communes du nouveau district de l’Ouest lausannois. Son territoire est défini partiellement par deux rivières, la Mèbre qui le traverse et la Sorge qui l’entoure à l’Ouest et au Sud, le séparant de la commune d’Ecublens sa voisine directe. Chavannes-près-Renens partage aussi ses frontières avec Lausanne et Renens.

 

Le territoire chavannois est prisé et attractif : il accueille les Archives Cantonales Vaudoises et sur le site de Dorigny, une partie des bâtiments universitaires dont l’Anthropole (BFSH 1) et l’Internef (BFSH 2) ; puis l’UNIL prend possession en date du 23 octobre 2006 du pavillon baptisé l’Extranef.

Les terrains de sports de la ville de Lausanne ont également pris leurs quartiers dans la zone réservée à l’extension des Hautes Ecoles du plan d’affectation cantonal « PAC 229 ». L’Institut des Hautes Ecoles en Administration Politique « IDHEAP » actuel locataire du « vieux collège » annonce son déménagement, mais maintient son Institution sur sol chavannois, pour s’installer dans des anciens locaux commerciaux nettement plus spacieux.

De même, le bâtiment de l’ancienne usine de meubles LEU, après transformations, retrouvera une nouvelle affectation, en y accueillant des locaux destinés à l’Université de Lausanne.

Aujourd’hui, suite à l’adoption d’un addenda, ces deux parcelles se situent également dans le PAC 229.

 

Potentiel de développement

 

La commune fait face à un sensible développement démographique et se dote de structures publiques adéquates pour y répondre. Au niveau scolaire, la construction entre 1969 et 1972 d’un complexe à la Concorde comprend outre les classes, une salle de gymnastique et de rythmique, une salle de spectacles avec buvette et cuisine, des locaux pour les sociétés locales. En mai 1977 est inauguré le premier collège secondaire « pré gymnasial » intercommunal de l’Ouest lausannois au lieu-dit La Planta ; les élèves des degrés secondaires de Chavannes-près-Renens et Saint-Sulpice s’y côtoient.

 

Pour répondre à la demande croissante due à l’augmentation de la population résidente, la commune construit entre 1983 et 1985 le complexe scolaire de la Plaine qui comprend dix-huit classes, dont quatre enfantines, trois classes spéciales (couture, travaux manuels), une salle de rythmique, une bibliothèque, une salle des maîtres, un centre d’enseignement spécialisé et des locaux de service. Le complexe comprend également une aula pouvant accueillir 300 personnes, une piscine couverte ouverte au public, ainsi qu’un abri de protection civile ; la commune se dote également de locaux techniques et administratifs

 

Les investissements importants consentis péjorent les finances publiques, lesquelles souffrent au début du XXIème siècle d’aléas conjoncturels, ce qui limite les capacités chavannoises pour d’autres investissements

 

Chavannes compte à ce jour quelque 7000 habitants.

 

L’urbanisation de l’Ouest lausannois a été mal maîtrisée, avec un manque d’identité clairement reconnu. Ce constat provoque la signature d’un moratoire daté du 20 novembre 2000. D’une durée de deux ans, ce moratoire a freiné et stoppé un grand nombre d’études d’aménagement, mais a également permis de prendre conscience des gros problèmes environnementaux générés dans l’Ouest lausannois. Cette concertation et les démarches qui en ont suivies ont débouché sur la mise en œuvre du Schéma directeur de l’Ouest lausannois « SDOL ».

 

Le Schéma directeur de l’Ouest lausannois est un outil de référence, ratifié par toutes les communes de l’Ouest lausannois et les instances cantonales. Il propose les lignes directrices, signes prémonitoires pour le développement de la région et du futur district de l’Ouest lausannois. Il relève bien cette position stratégique régionale, dont le but est de promouvoir une urbanisation garante d’une qualité de vie, non gaspilleuse de cette ressource rare qu’est le sol, coordonnée avec les transports publics et privés, qui prend en compte le paysage naturel, l’urbanisation, les déplacements et les espaces publics.

 

Enjeux pour le futur :

 

L’Ouest lausannois, par sa situation géographique est une région stratégique qui dégage un fort potentiel de développement économique, sans oublier la proximité des Hautes Ecoles, Université et Ecole Polytechnique Fédérale, qui génèrent un impact et une carte de visite qui dépassent largement les frontières territoriales et cantonales.

Chavannes est une commune qui bouge : proportionnellement à sa population, la commune possède le plus fort potentiel de développement de l’ensemble de l’agglomération. Commune ambitieuse et volontaire en matière d’urbanisme, elle a entrepris et entreprend encore de nombreux projets, dont plusieurs plans de quartiers.

Les enjeux du futur se regroupent au sein du chantier 1 du Schéma directeur de l’Ouest lausannois qui comprend le secteur « Hautes Ecoles - Avenue du Tir Fédéral - Maladière », ainsi qu’une requalification de la route de la Maladière et une jonction autoroutière à Chavannes, atouts indéniables pour les circulations et le devenir économique de toute la région

 

Deux pôles économiques stratégiques reconnus se situent sur le territoire communal :

 

> 

Les Cèdres, pôle de développement qui pourrait accueillir quelque 1500 emplois et environ un millier d’habitants ; ce plan de quartier permet et intègre l’édification d’un bâtiment (tour) avec un fort impact architectural qui s’inscrit dans un emplacement emblématique aux abords immédiats de l’autoroute et de l’avenue du Tir Fédéral bien desservi par le M1.

> 

En Dorigny ou Chavannes Sud-Est, pôle de développement pouvant accueillir quelque 1200 emplois, voire 800 emplois supplémentaires avec la création d’un parc scientifique en relation avec les Hautes Ecoles selon les affectations définitives ; la réalisation de logements pour environ 700 habitants pourrait y trouver sa place.

 

Ce secteur charnière s’inscrit en conformité avec le Plan d’Agglomération Lausanne-Morges (PALM) mais nécessitera encore quelques années pour permettre son accomplissement complet ! Il comprend un programme attractif avec une mixité d’affectations : centre commercial avec bureaux, commerces de proximité, loisirs, éducation et logements, tout en préservant des espaces verts et un franchissement de l’autoroute permettant un accès direct au M1 et à l’Université dans le cadre de la mobilité douce.

A l’image des lignes directrices du « Plan directeur cantonal », les mesures envisagées s’appuient sur les principes du développement durable et de l’urbanisation compacte. Elles ont pour objectifs de favoriser la densification de la couronne urbaine, la revitalisation des espaces centraux sous-occupés, le développement des transports publics et l’amélioration des conditions environnementales, mais aussi la réduction des coûts d’équipements.

En sa qualité de commune résolument tournée vers l’avenir, Chavannes-près-Renens s’est engagée depuis plusieurs années déjà à mettre en place une politique sociale et familiale active, notamment dans le développement de places d’accueil familial et extrafamilial pour les enfants. Forte de multiples réalisations privées et publiques et de plusieurs projets à venir, Chavannes-près-Renens vise prioritairement à répondre aux besoins d’une société moderne et offrir ainsi à ses concitoyens la possibilité de concilier vie professionnelle et vie familiale dans un environnement de qualité, avec des structures accessibles à tous.

Volontaire et active, Chavannes-près-Renens l’est également dans le domaine de la prévention auprès de sa jeunesse grâce à de nombreuses actions menées par son travailleur social de proximité (suivis et accompagnements individuels, médiations, permanences de quartier, activités sportives, culturelles et sociales, etc.).