Social > Immigration >
Assises de l’immigration

 

 

 

logo-g-lettre-nb

Bureau cantonal pour l’intégration des étrangers et la

prévention du racisme

 

Service de la population

Rue du Valentin 10

1014 Lausanne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chavannes-près-Renens, accueille les 15èmes assises de l’immigration

 

 

 

Dans un contexte politique et médiatique où la question migratoire tient une place importante dans le débat public, les 15èmes Assises de l’immigration, rendez-vous annuel pour les  associations, la société civile et tous les acteurs de l’intégration, se sont penchées, à Chavannes-près-Renens, sur l’efficacité de la politique d’accueil de la Suisse.

 

IMG_5317_preview

Plénière et discours de Monsieur Nicolas Rouge, Président de la Chambre cantonale consultative des immigrés (CCCI). Photo : Commune de Chavannes-près-Renens.

 

Il est difficile de comprendre les choix politiques d’aujourd’hui sans un retour en arrière sur l’histoire de la politique migratoire du pays. L’éclairage historique et la mise en perspective ont été fournis par l’exposé d’Etienne Piguet, Professeur de géographie à l'Université de Neuchâtel et vice-président de la Commission fédérale des migrations (CFM).

 

 

Pendant plusieurs décennies, la Suisse a été un pays d’immigration, en particulier pour les besoins de son économie et de sa prospérité. L’immigration étant essentiellement saisonnière, la question de l’intégration ne se posait pas dans les termes que nous connaissons aujourd’hui : l’insertion professionnelle était assurée, le regroupement familial n’existait pas et la maitrise de la langue était limitée à la compréhension dans le contexte professionnel. L’émergence d’une politique d’intégration a découlé de plusieurs facteurs, dont celui de la modification des flux migratoires : les migrants se sont installés avec leurs familles et la Suisse, dans le cadre de sa politique d’asile, a accueilli d’autres profils de migrants, avec leurs spécificités propres.

 

IMG_5415

Groupe de discussions thématiques animés par l’Association foraus. Photo : Commune de Chavannes-près-Renens.

 

Selon le Prof. Piguet, ce ne sont pas tant les différences culturelles qui peuvent expliquer les possibles difficultés d’intégration que les profondes modifications des flux migratoires et les raisons de leur émigration. Les politiques mises en place par la Confédération, les cantons, les communes, et les acteurs du terrain visent toutes à mettre en place des cadres, à  fournir des outils pour favoriser l’intégration et ce, dans une dynamique réciproque, de la société d’accueil et du nouvel arrivant. 

 

 

 

IMG_5511_preview

Au centre : Mme Amina Benkais, déléguée à l’intégration et cheffe du BCI, à côté de la municipale de la Cohésion Sociale, Mme Loubna Laabar et de membres de la Commission d’Intégration Suisses-Etrangers de Chavannes d’Ici et d’Ailleurs. Photo : Commune de Chavannes-prèe-Renens.

 

A cet égard,  le projet lauréat du  Prix du Milieu du Monde « Smoothie Nomade » porté par l'association Demain de mes propres mains est un exemple édifiant d’une volonté de rapprochement et d’intégration. : des smoothies, autour de la fabrication desquels se retrouvent des jeunes migrants pour apprendre la langue, se former, acquérir de l’indépendance et échanger avec la population locale.

La paix et la cohésion sociale dépendant de l’engagement de tous, chaque pierre contribuant à l’édifice de manière essentielle.

 

Amina Benkais, déléguée à l’intégration et cheffe du Bureau Cantonal de l’Intégration.

 

Pour en savoir plus

https://smoothie-nomade.ch/

https://www.vd.ch/autorites/departements/deis/population/bureau-cantonal-pour-lintegration/chambre-consultative/